Les hybrides horticoles

Le saviez-vous ?
Les orchidées sont essentiellement cultivées pour la beauté de leurs fleurs, seule la Vanille "Vanille planifolia" est utilisée dans la cuisine et a acquis une valeur économique.

Les orchidées tropicales présentées dans les vitres des fleuristes sont toujours aussi fascinantes, et sont issues désormais d'une longue sélection artificielle.

En plus des espèces botaniques et les hybrides naturels, le monde des orchidées comporte aussi d'innombrables variétés commerciales, très souvent hybrides.
Beaucoup sont vendues en utilisant les genres définis par la taxonomie (cymbidium, phalaenopsis, etc.) mais il existe également des dénominations spécifiques aux horticulteurs pour désigner certaines catégories d'hybrides, par exemple cambria, miltonia, etc.

Les récolteurs d'orchidées

cambria

Les orchidées vivent souvent sur les arbres (épiphytes) ou sur les rochers (épilithes)... On imagine alors que les premiers récolteurs devaient être confrontés à des sites souvent inaccessibles, voire même dangereux.
De nombreux livres relatent d'ailleurs les exploits de ces aventuriers d'un genre particulier.

Vers 1920, l'installation des lignes téléphoniques en Indochine fut l'occasion pour M. Rives (receveur des postes) d'expédier des échantillons botaniques au Muséum d'histoire naturelle de Paris.

Une anecdote amusante concerne une femme, professeur au Cambodge qui partait chaque année à dos d'éléphant à la recherche d'orchidées. Un jour qu'elle découvrit une touffe d'orchidée à fleurs rouge qui lui était totalement inconnue. Hélàs, son éléphant a du ressentir une petite faim à ce moment là, et d'un coup de trompe, c'en fut fini de cette espèce d'orchidée qui demeure peut-être encore inconnue de nos jours

La nature parfois semble vouloir protéger elle-même ses plus beaux secrets : de nombreux aventuriers rapportent les problèmes rencontrés par des attaques de fourmis, dont ils eurent parfois bien du mal à se débarasser. A Madagastar par exemple, même en saupaudrant copieusement les racines d'un Grammangis il fallu renoncer à envoyer la plante en europe sans peine de risquer une invasion.

Lors d'une mission au Venezuala, un aventurier relate même comment sa pirogue pleine de fleurs rares a failli être chavirée par un anaconda... Décidément, l'achat d'une orchidée de nos jours chez un fleuriste est une aventure bien moins palpitante ;).

L'orchidée de nos jours

Désormais, la chasse "sauvage" aux orchidées est formellement interdite, partout dans le monde, depuis la Convention de Washingtown. Malheureusement, nombreux sont les pays où cette convention n'est pas totalement appliquée.

Cependant, un autre type de "chasse" reste possible à pratiquer : la chasse photographique. L'orchidée est une source inépuisable de modèles tous plus merveilleux les uns que les autres pour de nombreux photographes et artistes de toute le planète.